MÉTHODOLOGIE POUR EFFECTUER UNE EXPERTISE EN ECRITURE

expertise signature contrat
expert en écriture
expertise testament analyse écriture
  1. Faire appel à un expert qui offre des garanties quant à sa formation, et donc à sa compétence. 

  2. Les documents doivent être de préférence des originaux : pensez à protéger vos documents : ne pas agrafer, tamponner, percer ou écrire sur le document mais le placer entre 2 feuilles cartonnées).

  3. Les documents à comparer doivent être contemporains, c’est-à-dire des documents couvrant une même période donnée.  Par exemple, un document daté de 2008 peut se comparer avec un autre document de 2006 ou 2010, et sera plus fiable qu’un document de 2000, l’écriture ou la signature pouvant se modifier avec le temps.

  4. Les documents de comparaison doivent être en nombre suffisant afin de confronter les variations naturelles de l'écriture ou de la signature d'un scripteur. Par exemple, dans le cas d'une comparaison de signatures, 5 à 10 signatures sont préférables et, dans le cas d’un texte manuscrit, des textes avec le même type de graphisme (en cursif, en script, en lettres capitales...) sont nécessaires.

  5. Les éléments à comparer doivent être similaires pour être comparer, c’est-à-dire du texte avec d’autres textes, une signature avec d’autres signatures, un paraphe avec d'autres paraphes, un chiffre avec d’autres chiffres.

  6. Le type de support et l'instrument d'écriture ont également leur importance : dans la mesure du possible l'expert recueillera en comparaison des spécimens d'écriture remettant le scripteur dans les mêmes conditions matérielles.

  7. Une recherche du nombre de scripteur, de signes de falsification et d'insincérité est également effectuée sur les documents litigieux.

  8. En cas de rédaction d'un rapport, l'expert doit faire la démonstration claire et détaillée de ses observations techniques en produisant un rapport contenant des illustrations en couleur, et en précisant sa méthodologie qui devra suivre un protocole d'étude reconnu par l'ensemble des experts en écritures des laboratoires de Police Scientifique (protocole regroupant plus de 300 caractéristiques graphiques en 11 rubriques).

  9. Finalement, l'expert en écriture émet un avis sur les documents examinés, plus ou moins péremptoire en fonction de la quantité et de la qualité des documents remis à l'expert.