DIFFÉRENCE ENTRE LA COMPARAISON D’ÉCRITURE ET LA GRAPHOLOGIE :  

Expertise graphologique

Remarque souvent faite :  ....."La graphologie n'est pas une science exacte ".....

 

Citation de E. Solange-Pellat, expert en écritures : "La faiblesse des expertises en écriture tient beaucoup plus à l'incompétence de ceux qui y procèdent qu'à des difficultés intrinsèques".

Il est constaté souvent une confusion entre la comparaison d'écritures (expertise en écritures) et la graphologie.

 

Même si la matière est identique, l'observation des caractéristiques graphiques d'une écriture, le but et la méthode divergent.

En effet, la comparaison d'écritures manuscrites ou de signatures, pratiquée par les experts en écritures, souvent au bénéfice des magistrats et des enquêteurs, consiste à examiner des écritures ou des signatures afin de tenter d'en identifier le ou les auteurs.

 

En 1920, Edmond Locard, docteur en médecine, créateur du premier laboratoire de police scientifique français appliquant aux enquêtes notamment l'identification des écritures, avait affirmé « l’expertise des documents écrits est sans aucun doute la partie la plus difficile de la technique policière ».

En effet cette discipline complexe nécessite donc une formation rigoureuse :
- devant être sérieusement encadrée : à titre d'exemple, à l'IRCGN, 4 années de parrainage avec un expert et la réalisation d'au moins 140 dossiers techniques, et l'obtention du DU d'expertise écritures sont demandées pour postuler à l'habilitation d'Expert au sein du laboratoire.
- avec l'apprentissage d'une méthode connue et reconnue, notamment des autres laboratoires de Police Scientifique Européens (l'Unité d'Expertise en Comparaison d'Ecritures de l'IRCGN a été accréditée par le COFRAC en norme 17025).
une formation technique : les moyens informatiques ayant considérablement évolués ces dernières années, l'expert doit être capable de détecter sous grossissement, sous UV ou Infrarouge, filtres colorés, tout montage par procédé informatique, par rajout ou suppression de mentions.


Différemment la graphologie est une science humaine enseignée afin d'effectuer une étude de personnalité en observant l'écriture d'une personne. Elle est souvent utilisée dans le cadre du recrutement. En aucun cas, elle ne permet d'identifier l'auteur d'un écrit ou d'une signature. Le diplôme de Graphologie n'étant pas reconnu (il existe plusieurs écoles plus ou moins sérieuses) et son titre n'étant pas protégé, toute personne peut se revendiquer "graphologue".

Ainsi parfois des graphologues n'ayant suivi aucune formation sérieuse dans le domaine de l'expertise en écritures sont souvent sollicités pour des études en comparaison d'écritures par des clients qui ignorent la différence entre ces deux disciplines. Certains refusent ces demandes en leur expliquant qu'ils ne sont pas compétents, d'autres acceptent malheureusement ces missions de comparaison. 

A titre d'exemple, la norme AFNOR NFX 50-767 est malheureusement parfois citée sur l'entête de certain rapport en comparaison d'écritures de graphologue alors qu'elle se rapporte uniquement au recrutement (la graphologie est reconnue en tant qu’outil d’aide à la sélection professionnelle comme technique utilisée dans le processus du recrutement) et non à la comparaison d'écritures ou de signatures !!!

 

La formation en graphologie, notamment à la Société Française de Graphologie reste cependant intéressante pour un expert car elle permet d'obtenir une bonne "culture" de l'écriture, nécessaire pour aborder parfois certaines problématiques, comme par exemple l'écriture des enfants.

 

Attention aussi à la nomenclature des listes d'experts qui regroupe les deux disciplines "Ecritures et Documents": soit en  "B.1.1 Documents et écritures,"  soit en  "G.2.4. Documents et écriture". Certains experts judiciaires inscrits sous ces rubriques n'ont parfois reçu aucune formation sérieuse en comparaison d'écritures ou de signatures, et ne sont donc compétents qu'en analyse de documents permettant notamment de détecter des faux papiers administratifs (permis de conduire, CNI...). Mais la réciproque est aussi valable (un expert en écritures n'a pas forcément reçu une formation  en fraude documentaire).